Mot de la fin de Richard Blaimert

Vous venez de regarder le dernier épisode de Nouvelle adresse, cette série qui m’a occupé presque quotidiennement pendant près de cinq ans. C’est une grande partie de ma vie. Une belle partie de ma vie, malgré un sujet périlleux pour un auteur. Je voulais explorer les effets de la perte d’un être cher sur tous les membres d’une famille et le faire avec respect et honnêteté. Sans prendre de gants blancs, je voulais rendre hommage à ceux qui font face à un deuil véritable pour la première fois ou la dixième fois. La vie ne compte pas quand il s’agit de nous envoyer des épreuves. Bien qu'il s’agisse d’une oeuvre de fiction, il m'a fallu plonger et m'investir sérieusement pour espérer que les personnages soient crédibles et se rendent jusqu’à vous; dans l’espoir que vous les adoptiez semaine après semaine. Je suis tellement fier de notre belle famille Lapointe et surtout de notre magnifique Nathalie interprétée avec brio par Macha Grenon. Je me permettais souvent de penser que j’avais le plus beau casting en ville! Le résultat d’une grande complicité entre Sophie Lorain, réalisatrice, et Sophie Pellerin, ma fidèle productrice. Et sans oublier Rafaël Ouellet et Myrianne Pavlovic, qui se sont ajoutés à notre petit groupe. Des gens de talent qui avaient le même but que moi : que la famille Lapointe soit vraie et attachante.

J’ai profondément aimé ces personnages et je les aime toujours, mais je n’étais plus certain de pouvoir leur rendre justice avec une quatrième saison. Je n’étais plus certain de pouvoir insuffler à la série le même degré d’intensité sans commencer à tourner en rond. Alors, dans le doute, en accord avec ma productrice et les gens de Radio-Canada, nous avons pris la décision difficile d'arrêter. Je sais que cette décision en déçoit plusieurs, qu’elle brise même le cœur de certains. Je comprends et ça m’attriste, mais ça m’aurait attristé davantage de lire qu’un an 4 de Nouvelle adresse ne vous palpitait plus de la même façon, que nous avions, hélas!, fait la fameuse année de trop!

Dans ce dernier épisode, la plupart des histoires se bouclent ou indiquent une direction quant à l'avenir des personnages. Pas de trait définitif, à l'instar de ce qu'on a vécu avec Nathalie; on ne connaît pas l’avenir et on le contrôle encore moins. Le deuil de Nathalie les a naturellement propulsés ailleurs. Olivier a enfin reçu un peu d’attention comme artiste et a effectué un retour au sein de sa famille, Magalie visite le local de sa future boutique en serrant sa fille dans ses bras, Laurent et Johanne veulent rebâtir leur amour sur de nouvelles bases avec leurs trois enfants. Émile craque dans les bras de son père et tente d’honorer la promesse faite à sa mère, soit celle d'essayer de renouer avec lui, Léa, la fonceuse, veut suivre les traces de sa mère, Danielle vient de créer la fondation Nathalie Lapointe et Gérard et Janine peuvent enfin espérer vivre leur retraite en comptant sur Eugénie. Il reste Romy qui vient de s’inventer une personnalité parce que sa réalité est trop souffrante. Non, elle n’est pas sortie de la tempête. J’aurais pu lui réserver un sort moins inquiétant, mais encore une fois, j’ai voulu respecter ce qu’elle était et, surtout, respecter les parents qui vivent pour vrai avec un enfant difficile et complexe; on a beau l’aimer de toutes ses forces, les résultats ne sont pas toujours ceux qu’on espère. Mais Romy est brillante et tenace. Le chemin sera peut-être simplement plus long et ardu. Son chemin…

Je vous remercie sincèrement pour tous les bons mots reçus depuis la première diffusion en septembre 2014. Des mots touchants et bouleversants. Des mots précieux pour un auteur; de magnifiques cadeaux. Merci d’avoir été là et j’espère vous retrouver très rapidement…

Richard Blaimert

Créateurs

Richard Blaimert Auteur et réalisateur

Richard Blaimert est créateur de séries, auteur, comédien et romancier. Il coiffe avec bonheur un tout nouveau chapeau, pour cette troisième saison : celui de réalisateur, pour deux épisodes.

Richard Blaimert est l’auteur des 52 épisodes de la série Les hauts et les bas de Sophie Paquin, ce qui lui a valu de devenir un immortel de la télévision en remportant le prix Gémeaux du meilleur texte de comédie en 2008, en 2009 et en 2010. Il a ensuite signé 13 épisodes de la comédie Penthouse 5-0.

Précédemment, il a notamment conçu et écrit la populaire émission familiale Le monde de Charlotte, diffusée de 1999 à 2003, pour laquelle il s’est vu décerner le Gémeaux du meilleur texte de téléroman en 2002. L’émission a par ailleurs reçu celui du meilleur téléroman en 2002 et en 2003. Richard Blaimert est également l’auteur du téléroman Un monde à part, diffusé en 2004 et en 2006, et il a coécrit avec Pierre Samson la pétillante comédie sur l’univers des drag queens Cover girl, couronnée de quatre Gémeaux en 2006. Il a de plus participé à l’écriture de la série jeunesse Watatatow, ainsi qu’à celle de Diva 3.

Comme romancier, il a signé La liberté des loups, qui lui a valu le prix Cécile-Gagnon, et La naissance de Marilou. À la télévision, on l’a vu dans divers téléromans, dont Paul, Marie et les enfants, ainsi que dans la série Les filles de Caleb.

Ayant envie d’écrire une œuvre nettement plus dramatique pour la télévision, Richard Blaimert présente en 2014 Nouvelle adresse, une série lumineuse, sensible et très chaudement accueillie. Les 24 premiers épisodes ont été présentés sur les ondes d’ICI Radio-Canada Télé à partir de l’automne 2014. Nouvelle adresse a récolté pas moins de 17 nominations aux prix Gémeaux 2015.

Avec l’auteure Fanny Britt, Richard Blaimert cosigne Nouvelle adresse, la websérie, offerte en complément sur le web.

Rafaël Ouellet
Réalisateur

Rafaël Ouellet a réalisé plus de 150 concerts musicaux (Our Lady Peace, Avril Lavigne), des vidéoclips, des émissions pour la télévision (Voir, Les pieds dans la marge, Karv L’anti-gala, Le Groulx luxe) et plusieurs courts et longs métrages, dont il est pour la majorité le scénariste.

En 2005, il assure le montage du film de Denis Côté Les états nordiques, gagnant du Léopard d’or, catégorie vidéo, au Festival international du film de Locarno. Son premier long métrage, Le cèdre penché, remporte le Prix du public aux Rendez-vous du cinéma québécois de 2007. L’année suivante, Derrière moi, deuxième film de Ouellet, se retrouve en compétition officielle au Festival du film de San Sebastian.

En compétition dans la section Forum des indépendants au prestigieux Festival international de Karlovy Vary en 2009, New Denmark, son troisième film, est également projeté en compétition officielle au Festival international de Montevideo en 2010.

Avec Camion, sa quatrième œuvre, Rafaël Ouellet remporte le prix de la meilleure réalisation ainsi que le prix du jury œcuménique au Festival international de Karlovy Vary de 2012. Le film clôt la 16e Semaine du cinéma du Québec à Paris et se retrouve en compétition au Festival international du film francophone de Namur. Finaliste en 2013 des prix de l’Association québécoise des critiques de cinéma et du prix collégial du cinéma québécois, Camion est en nomination sept fois aux prix Jutra. Il remporte les Jutra de la meilleure interprétation (Julien Poulin) et de la meilleure musique originale.

En 2014, Rafaël Ouellet présente Finissant(e)s, son cinquième long métrage, qui se retrouve en compétition dans la section Forum des indépendants au Festival international de Karlovy Vary. Il réalise également le film Gurov et Anna, paru en mars 2015 et présenté notamment au Festival du Nouveau Cinéma. Ce sixième long métrage est le premier dont il ne signe pas le scénario.

Rafaël Ouellet a réalisé la moitié des épisodes des deux premières saisons de Nouvelle adresse. Il en signera huit cette année.

Fanny Britt
Auteure, websérie

Fanny Britt est écrivaine, dramaturge, scénariste et traductrice. Originaire d’Amos, elle s’est mise à l’écriture et à la traduction dès sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en 2001. La qualité de ses textes a été récompensée en 2013 par un prestigieux Prix littéraire du gouverneur général, dans la catégorie théâtre, pour sa pièce Bienveillance. Elle a signé, à ce jour, une douzaine de pièces de théâtre, dont Couche avec moi (c’est l’hiver), Chaque jour et Hôtel Pacifique. Elle a aussi traduit une quinzaine de pièces du répertoire contemporain, dont celles de Martin McDonagh, de John Mighton, de Neil LaBute et de Dennis Kelly. Elle signait récemment l’adaptation théâtrale d’Opening night, un classique du cinéma de John Cassavetes, qui prenait l’affiche en 2014 au Théâtre de Quat'sous à Montréal.

Fanny Britt œuvre également en littérature jeunesse, à titre d’auteure et de traductrice. On lui doit, entre autres, la série d’albums Félicien, publiés à La courte échelle. Elle a également écrit le populaire livre graphique Jane, le renard et moi, illustré par Isabelle Arsenault, qui a été récompensé par de très nombreux prix et distinctions, figurant même au Ten Best Illustrated Books de 2013 du New York Times! Jane, le renard et moi est paru dans des versions anglaise, espagnole, italienne, allemande, coréenne, chinoise suédoise et polonaise.

Elle a signé de plus quelques essais littéraires, dont le salué Les tranchées : maternité, ambiguïté et féminisme, en fragments, paru en 2013 aux éditions Atelier 10.

Pour la télévision, Fanny Britt a écrit les scénarios et les dialogues d’une cinquantaine d’épisodes de la série jeunesse Tactik. Elle a aussi collaboré aux téléromans O’ et Boomerang. Avec l’auteur Richard Blaimert, elle cosigne Nouvelle adresse, la websérie, offerte en complément sur le web.

Saison 2

Louise Archambault
Réalisatrice

Scénariste et réalisatrice, Louise Archambault s’est fait remarquer avec le film Atomic saké, qui a fait le tour du monde et remporté, entre autres, le Jutra du meilleur court métrage. Son film Familia a obtenu plusieurs prix internationaux, dont celui du meilleur premier long métrage canadien au festival international du film de Toronto et le prix Génie remis à une première œuvre. En plus de réaliser des épisodes de la télésérie La galère (2013), diffusée sur ICI Radio-Canada Télé, Louise Archambault a lancé son film Gabrielle au festival de Locarno (où il a remporté le prix du public). Le film, qui a été sélectionné par le Canada pour les Oscars ainsi que pour les Golden Globes 2014, a déjà remporté plusieurs prix internationaux, et a été acheté par une vingtaine de pays. Louise Archambault a été élue personnalité de l’année La Presse/Radio-Canada, dans la catégorie « Arts et spectacles ». 

Louise Archambault a réalisé trois épisodes de la deuxième saison de Nouvelle adresse, qui sera diffusée en 2015. Elle a également réalisé les 10 webépisodes de Nouvelle adresse : la websérie 2, qui seront en ligne à partir de la fin janvier 2015.

Saison 1

Sophie LorainRéalisatrice

Issue d’une famille proche des arts de la scène, Sophie Lorain a suivi sa formation en Angleterre, à la Webber Douglas Academy of dramatic arts de Londres. Depuis, elle est montée sur les planches à plusieurs reprises, travaillant notamment avec André Brassard, Alexandre Hausvater, Robert Lepage, Denise Filiatrault, Yves Desgagnésainsi que beaucoup d’autres grands noms du théâtre québécois.

Au cinéma, elle a tourné avec de nombreux réalisateurs, dont Denys Arcand Émile Gaudreault, Denise Filiatrault, Allan Goldstein, Johanne Prégent, François Bouvier, Bernard Favre, Sébastien Rose et Tim Nelson.

Elle s’est fait connaître à la télévision grâce à ses rôles dans les séries Scoop, Urgence et Omertà, mais c’est son rôle dans la série Fortier qui demeurera son plus connu et qui en fera une des comédiennes favorites du grand public. Reconnue tant par le public que par ses pairs, elle est d’ailleurs lauréate de 10 prix Métrostars et de deux prix Gémeaux. Sophie Lorain est l'actrice principale de la série Au secours de Béatrice sur les ondes de TVA.

Depuis plusieurs années, elle travaille à titre de réalisatrice sur différentes productions télévisées comme La galère, Nos étés, Fortier et Un homme mort. Pour son travail de réalisation, elle a été en nomination au Gala des prix Gémeaux pour La galère à plusieurs reprises, ainsi que pour Fortier. Elle a agi à titre de productrice pour la série Le p’tit monde de Laura Cadieux, et comme productrice associée sur la série Fortier. Au cinéma, elle a réalisé le long métrage Les grandes chaleurs. Elle a signé cette année sa première scénarisation avec Catherine Léger pour le long métrage La petite reine.

Sophie Lorain a réalisé 9 des 12 premiers épisodes de Nouvelle adresse à l'automne 2014.